A l’origine, rien ne prédestinait Emmanuel MORIN, Clémentine et Thomas à l’ouverture d’un coffe shop à Toulon. Et pourtant, le BloemGracht a ouvert ses portes en février 2015 au Mourillon. Ce restaurant au nom imprononçable a décidé de vous faire voyager, notamment grâce à sa spécialité : le brunch.

« Tu vas rigoler mais l’idée est presque venue d’une blague à la base », m’explique tout sourire Emmanuel, dit Manu. « Nous voulions créer une sorte de Starbucks mélangé à un Subway. Au fil du temps, nous nous sommes rendus compte que les gens venaient de plus en plus pour bruncher. Du coup, on s’est concentrés sur les brunchs et nous avons fait le pari de nous lancer là-dessus et les petits déjeuners ».

BloemGracht Brunch Toulon

BloemGracht, to brunch or not to brunch

Pour Manu comme beaucoup de gens, le brunch est souvent synonyme de voyage. On essaie en quelque sorte de recréer un univers de vacances. Pour lui, cela se rapproche du plat dominical et la clientèle vient vraiment pour partager un moment de détente et pour se retrouver. « C’est un peu le bon vieux poulet rôti du dimanche qu’on remplace par de la street-food. Je pense que c’est un peu la madeleine de Proust, du salé et du sucré, ça se rapproche de ce que nos mamans nous faisaient le dimanche soir en nous mettant le plat et le dessert dans la même assiette » évoque assez nostalgiquement le chef. Avant d’ajouter : « Ca rassure, surtout dans cette période. On lâche tout quelques instants ».

 

Quoi, vous n’avez jamais mangé de vrai brunch ? Pire encore, vous savez à peine ce que c’est ? C’est un mélange entre petit dej’ (breakfast) et déjeuner (lunch), qu’on prend généralement entre la fin de matinée et le début d’après-midi.

BloemGracht Brunch Toulon

Manu m’explique aussi que les gens préfèrent généralement être servis à la russe, c’est à dire qu’on leur amène leur assiette pleine, en restant les pieds sous la table, plutôt que de se lever. Et ça l’arrange. « Les assiettes ne sont jamais les mêmes chez moi ! Déjà parce que je ne travaille pas toujours les mêmes produits, mais aussi et surtout parce que j’essaie toujours de rajouter une petite surprise. J’aime bien donner un côté rock’n’roll en ne suivant pas le protocole. Il n’y a rien de plus triste que de voir la même assiette lorsque tu vas deux fois dans le même restaurant ».

 

Des prix allant de 8€ à 15,50 €

A la base, Manu aime manger, c’est lui qui le dit. Et mieux encore, il aime faire manger les autres. « Outre l’aspect financier, c’est vraiment ma raison de vivre. Ce qui me plait particulièrement, c’est la nourriture gourmande, les saveurs et l’explosion en bouche. Clairement, c’est l’amour de la nourriture, du terroir et de tous les gens et domaine qui travaillent autour ».

Et même si ses brunchs sont plus qu’appétissants, Manu me confie que ce n’est vraiment pas le visuel qui l’intéresse plus que ça. 

BloemGracht Brunch Toulon

Voici quelques exemples de brunchs proposés à la carte du Bloem’ (pour les intimes), vous pouvez aussi composer votre propre menu :

  • Le Canadien : Sandwich de pancakes, pastrami et bacon oeuf au plat, cheddar, potatoes façon trappeur, fruits et boisson chaude = 13,50 €
  • USA : Pancakes, oeufs brouillés, fruits, bacon et boisson chaude = 10 €
  • Hollandais : Bagel, miel, beurre, muesli, fruits et boisson chaude = 10 €

 

Le Mourillon, un cadre unique à Toulon

Un village dans la ville, c’est comme ça que Manu définit le Mourillon. Le quartier est calme, les oiseaux chantent et le soleil brille. En plus de sa (petite) salle, le restaurant dispose d’une belle terrasse fleurie et ombragée. On se croirait à la campagne avec les barrières en bois tout autour.

 

C’est sûrement ce cadre que viennent rechercher les clients qui travaillent en toute quiétude au BloemGracht. A leur disposition, une connexion wifi, du bon café « et même des rallonges électriques » ne manque pas d’ajouter Manu. Il rajoute que beaucoup d’étudiants sont venus réviser chez lui et ont eu leur diplôme : « Je leur mettais la pression ».

BloemGracht Brunch Toulon

Univers geek, mais pas trop en fait

Lorsque vous passez la porte du BloemGracht, vous entrez dans trois univers différents, finalement assez proches les uns des autres. Ajoutez le Seigneur des Anneaux, Retour vers le Futur,  Harry Potter ou Star Wars. Vous obtenez le genre de la maison, un peu de Manu, Clémentine et Thomas !

Mais ce n’est pas tout. Le gérant est aussi passionné de football, plus particulièrement du Paris Saint-Germain. La couleur bleue sur la façade ? Oui, c’est pour le côté hollandais… mais aussi pour le côté parisien. Et si vous y prêtez attention, vous remarquerez que ses vêtements sont toujours bleus et rouges : « Finalement, je suis un peu le Michou du Mourillon » (rires).

 

Un chef passionné par les produis et recettes

Manu a pas moins de 13 ans de métier derrière lui. Ses recettes, c’est lui qui les imagine et qui les travaille, se servant de son palet comme seul décisionnaire final. Beaucoup de monde lui demande comment il réalise ses pancakes : secret défense. « C’est à force de lire des recettes de partout et d’essayer des tonnes de façons possibles. Personne n’aura ma recettes (rires). Pour moi, les pancakes ça doit être un effet WAHOU, j’en ai marre des petits pancakes dans les restaurants » me détaille l’intéressé.

 

Le dépaysement est garanti dans l’ensemble des plats du BloemGracht. Prenez par exemple les légumes, coupés très finement à la façon vietnamienne. Du côté des poivres, il utilise du poivre de Sichuan pour faire des potatoes façon trappeur ou encore du poivre du Népal pour ses salades de fruit. Il en est de même pour les épices, bio et équitables, qui sont sélectionnées par des maîtres poivriers.

BloemGracht Brunch Toulon

Une preuve qu’en brunchant vous allez voyager ? Prenez le brunch « Hollandais », le miel est français, le yaourt est Turc, et les fruits sont locaux,(exemples : fraises de La Crau ou les kiwis de Hyères). Du côté du café, 5 arrabicas sont utilisés au quotidien pour faire le café : « Le bon café filtre plait aux gens, j’ai l’impression d’avoir remporté une bataille » m’affirme Manu.

 

Jours et heures d’ouverture

La semaine et le weekend n’ont pas grand chose en commun.  La semaine, les clients du BloemGracht viennent à la cool dans une ambiance calme et sereine. Cela permet à Manu de customiser les assiettes selon leurs souhaits, chose qu’il ne peut pas se permettre le weekend. Il lui est aussi agréable de discuter, partager et échanger avec eux.

 

Le restaurant est ouvert tous les jours en été, dimanches compris, de 09h00 à 15h00. En hors-saison, il est fermé le mardi. Je vous recommande de suivre son compte Instagram. Et si vous y allez, dites à Manu que vous venez de ma part, il vous gâtera !

 

Horaires, adresse, avis… Je veux plus d’infos sur ce restaurant !

[icegram campaigns= »19986″]

X