Malraux ? Vous avez dit Malraux ? Oui madame ! Point trop de suspense… La voici, la voilà la programmation ! Maître mot ? Éclectisme.

 

1. Sarah McKenzie // 9 novembre à 20h30

Sarah Mckenzie est ce qu’on peut appeler une bonne élève. Sortie de la prestigieuse Boston’s Berklee College of Music, lauréate du l’award du meilleur album jazz de l’année aux Aria Music Awards (l’équivalent Australien des Grammy Américains) pour son deuxième album « Close your eyes » (2012) la jeune Australienne de 28 ans n’a pas perdu de temps puisqu’elle revient en force avec ce nouveau projet « Paris in the rain » sorti en janvier 2017.

Véritable déclaration d’amour à la ville lumière, la néo-parisienne nous gratifie de chants en Français greffés de son délicieux accent qui vient faire le pont entre les quelques milliers de kilomètres qui séparent Paris de Melbourne, sa ville de naissance.

Une artiste à découvrir pour toutes celles et ceux qui aiment le jazz contemporain ou qui voudraient le découvrir dans des conditions idéales.

 

2. Jonny Lang // 10 novembre à 20h30

Jonny Lang n’est pas le guitariste chanteur le plus connu en France et pourtant ce natif du Dakota n’a déjà plus grand-chose à prouver lorsqu’on se penche sur son CV artistique. Amateurs de guitare et de solos enlevés vous allez être servis ! Le nouvel album de Jonny Lang « Signs » – le 8e enregistré en studio – ne manque pas d’exploiter l’instrument emblématique du blues que le jeune homme fait sonner dans des couleurs tout à fait différentes sur ce dernier opus. On a le droit à des morceaux clairement rock’ n roll (Last man standing, Bitter end) même si le contenu reste majoritairement blues, avec une volonté de retourner aux sources (Bring me back home, le plus beau morceau de l’album selon notre rédaction). Après -déjà- 20 ans d’une carrière mouvementée  Jonny Lang a pu explorer une palette large de registres puisqu’il a démarré par le blues pour se diriger presque logiquement vers le gospel et le R&B porté par sa voix soul et une énergie scénique redoutable.

Après avoir « backé » ou réalisé la première partie de bon nombre de pointures internationales (The Rolling Stones, Herbie Hancock, BB.King, Aeorsmith, Santana, the Jonas Brothers etc…) Jonny Lang relance donc sa carrière solo quatre ans après sa dernière sortie (Fight for my soul – 2013) et sera présent à Six Fours ce vendredi 10 novembre. Une superbe programmation que nous propose l’Espace Malraux et qui drainera certainement un public averti.

On ne peut que recommander cette soirée, n’hésitez pas à faire l’effort de vous y rendre, les lives de Jonny Lang sont toujours de grands moments de sincérité et d’échange avec un artiste qui n’est pas avare lorsqu’il s’agit de donner de l’énergie et de se livrer complètement.

 

3. Frères Animal « Second Tour » // Annulé

Plus proche du théâtre que du concert, ce spectacle engagé traite d’un sujet brûlant. C’est l’histoire de Thibaut, un jeune homme défavorisé et à la dérive dans notre société en pleine mutation, qui va décider de rallier un parti identitaire et extrémiste, certainement pour donner du sens à son existence.

Né d’un livre d’Arnaud Cathrine – du nom éponyme, publié en 2008 chez Verticales – ce projet rassemble deux inséparables, l’auteur du livre désormais spectacle et son compagnon de longue date Florent Marchet auteur, compositeur et interprète multi-instrumentiste. Les deux compères collaborent depuis 2004 mais c’est sans doute leur spectacle le plus abouti que vous propose ici l’Espace Malraux. Second volet d’une œuvre dont on ne sait où elle s’arrêtera tant la réalité quotidienne lui offre du grain à moudre, il y a fort à parier que vous ne resterez pas indifférent face à la France déchirante que nous peignent les quatre acteurs (Valérie Leulliot et Nicolas Martel se joignent aux deux « frères »). Concert assis (et bien accroché à son siège).

 

4. Danakil + Volodia & Booboozzz All Stars band // 18 novembre à 20h30

Le célèbre label Baco Records propose un beau co-plateau ce Samedi 18 novembre. Le désormais incontournable Danakil débarque avec Volodia et sa bande qu’on a déjà pu voir sur bon nombre de festivals cet été, notamment à Néoules.

Pour les présentations – s’il est utile d’en passer par là – Danakil c’est plus de 15 ans de carrière, 4 albums dont le dernier « La rue raisonne sortie » le 07 octobre 2016 va reparaitre remixé en version Dub par Ondubground (ODG Prod) la veille de la venue de Danakil l’Espace Malraux ! Danakil c’est également un militant qui n’hésite pas à s’engager dans ses textes (on l’a aussi vu en concert aux Nuits Debout), le tout porté par une musique sans cesse renouvelée, oscillant entre reggae roots à l’ancienne, musique du monde et sonorités plus modernes. C’est ce que montre cet album Dub remixé pour lequel il récidive puisqu’il nous avait déjà fait le coup avec « Echo du Dub » en 2012 qui venait résonner à « Echo du Temps ».

En première partie vous serez gâtés puisque ce n’est ni plus ni moins que Volodia, le chanteur qui monte chez Baco, et qui sera backé (ça ne s’invente pas) par le « Booboozzz all stars band qui s’est fait une spécialité d’accompagner les grands noms de la scène reggae depuis qu’ils ont lancé les soirées « Reggae Bash » du côté de Bordeaux, leur permettant de jouer sur scène avec une cinquantaine de chanteurs tels que Max Livio, Papa Style, Balik (Danakil) et bien d’autres.
Au chant Volodia propose un mélange Hip/Hop reggae impactant et avec la volonté de défendre un reggae Français un peu à la marge si l’on regarde la scène mondiale. Après avoir écumé bon nombre de grandes salles et festivals en 2017, le crew viendra enflammer l’Espace Malraux pour une, à coup sûr, très belle soirée reggae.

 

5. La Colonie de Vacances // 23 novembre à 20h30

Attention OVNI musical en vue ! Véritable projet expérimental, presque né d’un accident puisqu’au départ il s’agissait de quatre groupes « amis » qui ont été invités à jouer ensemble à Tours en 2010. L’expérience s’étant avérée concluante les 11 musicos ont décidé de former un groupe commun, quadriphonique, avec le public au centre de ses installations.

Plus concrètement, imaginez une salle, quatre petites scènes disposées face à chacun des murs, chacune agrémentée d’un sound system et des instruments propres à chacun des musiciens. De prime abord on peut avoir peur du cafarnaüm mais le spectacle est bien rôdé et l’expérience a déjà ravi un large public à travers la France (Printemps de Bourges, Vieilles Charrues, Nuits Sonores, Dour Festival, Route du Rock etc…).

Pour les amateurs de nouvelles expériences, les personnes désireuses de casser la routine, et ceux qui ont envie de découvrir un concert à la mise en espace originale, on ne peut que vous recommander de foncer voir et entendre cette bande de joyeux lurons qui vous emmènera dans leur délire excentrique dont l’énergie n’a d’égal que le plaisir de partager.

Concert Debout (oui mais où donner de la tête ?!)

 

6. Georgio + C.Sen // 13 mai à 20h30

Très belle soirée rap que propose là l’Espace Malraux. Georgio c’est un peu comme tout le monde l’histoire d’un adolescent torturé qui désirait devenir un homme heureux et accompli. Originaire du 18e arrondissement de Paris, il s’est révélé au grand public avec Bleu Noir (2016) son premier album qui mêle sonorités pop, influences de chansons françaises et rap incisif sorti de la bouche d’un gamin qui donne l’impression de vouloir posément et sereinement dévorer le monde, après en avoir été privé trop longtemps.

La suite de Bleu Noir, ne se fait pas attendre puisque Georgio sort Héra en 2017, réalisé aux côtés d’Angelo Foley (Christine and the Queens), faisant un peu plus sortir le rap de son carcan et rassemblant un public autant capable d’écouter de la grande poésie, de la chanson à texte qu’un bon vieux rap old school, prouvant par là qu’il n’y a pas un public segmenté par genre (comme on veut trop souvent nous le faire croire) mais des myriades de publics.

En première partie C.Sen viendra chauffer la salle avec ses textes poétiques gavés de punchlines acérées. Le C.Sen n’hésite pas à se revendiquer autant de Rimbaud que de Clara Nunes (Diva Brésilienne), un mélange détonant et tout à fait cohérent sur l’ensemble de la soirée. Dans la veine de Georgio, C.sen nous dépeint un monde plutôt laid qu’il aimerait bien embellir avec ses petits moyens que sont sa plume et son flow ; ce sera chose faite au moins pour les quelques minutes qu’il aura à passer sur scène avec le public.

Willy Caïd : Peut-être avez vous déjà croisé cet artiste anciennement connu sous le nom de « Will The Blue Griot » sans le savoir : première partie de Ayo, Patrice, Sanseverino, Shaolin Temple Defenders, I AM… Rien que ça ! Aujourd’hui il nous revient sur scène avec un nouveau projet Rock et Soul.

 

7. Klub des loosers + Corine // Annulé

Le Klub des Loosers présente sur scène son nouvel album « Le chat et autres histoires », ainsi que des titres de ses précédents projets. Fuzati sera entouré de son live band, composé d’Hadrien Grange (Tahiti 80, Dorian Pimernel) à la batterie, de Benjamin Kerber ( Athletic Bonnie) à la guitare, Steffen Charron (Simple as pop) à la basse et Jan Stumke (Jan Dark) aux claviers. Rimes acerbes et pop seventies en perspective.

Avec Corine vous allez replonger dans les années 80 ou la folie a laissé place à une nostalgie de celle que l’on peut ressentir parfois au lendemain d’une belle soirée. A cet univers elle mêle une pop envoutante et groovy rehaussée de la chaleur de cuivres planants comme des méduses.
Une plongée en eaux profondes, gare à ne pas vous y noyer ! Mais peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse (des profondeurs).

 

8. Nada Surf fête les 15 ans de Let Go // 10 février à 20h30

Que ceux qui ne connaissent pas Nada Surf en 2017 se précipitent immédiatement sur la billetterie de l’Espace Malraux pour combler cette carence par plus d’1h30 de concert de rock alternatif endiablé qui vous donnera envie d’embarquer votre planche de surf sur le toit d’un van pour aller rider les vagues de Saint-Mandrier malgré le froid hivernal.

L’aventure de Nada Surf démarre dans les années 1990 durant lesquelles ils connaitront une ascension fulgurante, d’abord à New York leur ville d’origine, puis dans tous les Etats Unis après la sortie de leur premier album « High/Low » sur le label Elektra, et en Europe avec leur deuxième release « The Proximity Effect ».

Mais c’est avec « Let Go » leur troisième album que Nada Surf va conquérir le monde. Libérés du label Elektra ils ont désormais carte blanche pour réaliser cet opus qui voit le jour en 2002, salué par la critique et le public.
C’est sur la base de ce projet que Nada Surf revient en Europe et à l’Espace Malraux pour une tournée anniversaire venant fêter les 15 ans de Let Go, l’âge de tous les doutes, de tous les possibles, un peu à l’image de Nada Surf qui aura su sortir des sentiers battus pour se forger sa destinée.

Concert Debout (parfois par terre dans le pogo)

 

Plus d’infos

  • Lieu : Espace Malraux, 100 Avenue Maréchal de Lattre de Tassigny – 83140 Six-Fours-les-Plages
  • Site internet : www.espace-malraux.fr
X