Dépaysement garanti, c’est un peu notre ressenti hier après-midi lorsque nous quittons le Circuit du Castellet qui accueillait ce weekend la 80ème édition du Bol d’Or, cette mythique course de moto de 24 heures. Nous avons passé deux jours au Circuit Paul Ricard afin de découvrir l’envers du décor. Certains d’entre vous ont d’ailleurs pu suivre quelques passages vidéo en direct sur notre page Facebook.

 

Bol d'Or 2016 - Circuit Paul Ricard Castellet

Droits : LeVarois

 

Une organisation millimétrée 

Le top départ de la course a été donné samedi à 15h00. Tout va aller très vite : premières pannes, premières chutes. Et surtout, les premières entrées aux stands, notre terrain de jeu pour le weekend.

 

Lorsque l’on voit les équipes travailler dans les stands, c’est à se demander pourquoi lorsqu’on fait changer un pneu moto au garage, cela prend parfois plus d’une demi-heure. La moto arrive, les deux-roues sont changées en moins de trois secondes, le plein d’essence réalisé dans le même temps. Impressionnant et presque surréaliste. Tout juste le temps de prendre quelques photos que la moto est déjà repartie. A nous de courir vers un nouveau stand pour capturer l’instant.

 

Bol d'Or 2016 - Circuit Paul Ricard Castellet

Droits : LeVarois

 

C’est la Suzuki n°1 du Suzuki Endurance Racing Team qui s’est imposée pour la 16ème fois, devant deux motos de marque Kawasaki. Sur 55 équipages au départ, on comptait tout de même à l’arrivée pas moins de 23 abandons.

 

Malgré un mistral fort, la météo est restée clémente pour les pilotes, leurs équipes et les spectateurs, à condition de bien se couvrir, surtout pour rester dormir sur place dans une tente pour les plus passionnés. Un public qui était encore une fois venu en masse, le circuit a accueilli plus de 65 000 personnes sur le weekend.

 

Galerie photos

 

X