Le Chester, ce bar à cocktails caché au cœur du Mourillon

Il y a très exactement un an, Nelson et son frère Arnaud ouvraient leur premier bar. D’abord, ils ont choisi Toulon, et plus particulièrement le quartier du Mourillon, notamment connu pour ses bars et restaurants. Malgré l’endroit, il tient à rester plutôt secret. Son nom : Le Chester.

Et c’est après avoir passé plus d’un an à Paris que Nelson a souhaité sauté le pas. En effet il y a découvert de nombreux bars à cocktails différents et décalés par rapport à ce qui existait à Toulon. Ainsi, même si la population locale est différente, il s’adapte et crée une ambiance de bar clandestin (appelé speakeasy pour les amateurs).

Chester Bar à cocktail clandestin Toulon Mourillon

 

Plutôt ambiance speakeasy ou festive ?

Tout d’abord, pour être honnête, ça dépend du moment où vous vous y rendez. D’un côté les mardis, mercredis et jeudis, où le bar est plutôt dans une ambiance lounge-cosy. L’ambiance musicale : reggae, blues, jazz… Voyez-le comme un endroit où venir vous poser et où vous pourrez discuter en buvant un bon cocktail, voire en mangeant quelques tapas.

« Si tu veux venir avec ta maîtresse discrètement, c’est le bon endroit, ou si tu veux venir avec ta femme sans croiser tes collègues de boulot… » ironise Nelson

Effectivement, le gérant ne manquera pas de me glisser qu’il accueille très régulièrement des rencarts Tinder, l’application de rencontres dédiée aux jeunes : « En effet le fait que ce soit feutré et excentré permet cette intimité ».

Le weekend, changement radical. En effet la foule débarque et l’ambiance monte d’un cran. Ou deux. Bref, on fait la fête, comme dans tous les bars du Mourillon ! En conséquence il va falloir être patient pour trouver une place assise. Pour les plus joueurs, une table de Beer Pong est même à disposition. En somme, idéal pour s’amuser, tentant pour se rencontrer.

 

Le Mourillon, mais pas trop

Alors que la majorité des établissements sont situés autour de la Rue Muiron, Nelson a lui décidé de s’installer rue Masséna, soit à quelques minutes à pied de là. « Le local nous a plu, il est un peu excentré mais finalement pas tant que ça, on est à 3 minutes à pied des autres bars. Car on voulait vraiment créer quelque chose de différent de ce qui existait et ainsi se démarquer ».

Chester Bar à cocktail clandestin Toulon Mourillon

Effectivement, pari réussi. Depuis, l’adresse se transmet de bouche à oreille. Car la devanture, sobre et loin d’être flashy, n’incite pas forcément le premier venu à s’arrêter. C’est pourquoi les initiés y vont pour trouver quelque chose de différent et d’original : la décoration, la qualité et l’originalité des produits.

 

Spécialité du Chester : les cocktails

« Avec mon frère, nous avons été formés à réaliser de vrais cocktails. Par ailleurs, le cocktail ce n’est pas juste assembler des alcools*, il y a tout une manière de le préparer, de doser. Par exemple le mojito, c’est quelque chose de très précis si on veut qu’il soit vraiment bon. C’est pourquoi on essaie vraiment de respecter les traditions » m’explique Nelson, qui me parle des cocktails comme d’oeuvres d’art.

Chester Bar à cocktail clandestin Toulon Mourillon

C’est pourquoi le Chester propose désormais une bonne dizaine de cocktails après s’être rendu compte que les clients préféraient les cocktails bien connus. Toutefois, il ne peut s’empêcher de proposer le cocktail du barman : le client explique quels sont les alcools qu’il aime et ses goûts. Ensuite, le barman prendra soin de lui préparer un cocktail unique.

Par ailleurs, pour les événements spéciaux, le barman s’adapte. Pour Halloween par exemple, était proposé un cocktail au goût bonbon.

Et pour les petites faims, le Chester suggère également des tapas (charcuterie, fromage, tacos au cheddar fondu…). Et Nelson nous promet qu’il s’agit de produits frais, à prix raisonnables.

 

L’happy hour qui ne se moque pas de toi

Tous les mardis et mercredis, de 19h00 à 22h00, c’est happy hour : mojito, long island, sex on the beach… un cocktail acheté = le même offert. Lorsqu’on sait que ces cocktails valent de 8 à 10 €, cela ramène le cocktail à 4 ou 5 €. Bref, qui dit mieux ?

« Ça marche très bien le mercredi en ce moment. Ça plait aux gens, ils ont l’habitude des happy hours et les recherchent. Ils viennent souvent en groupe pour partager ça » m’explique Nelson. D’ailleurs je ne peux que confirmer ces dires en m’ y étant rendu un mercredi soir. Un groupe, composé de personnes qui ne se connaissaient pas et venaient pour se rencontrer, du site OnVaSortir, s’était donné rendez-vous en ce lieu (coucou à vous si vous vous reconnaissez !).

Chester Bar à cocktail clandestin Toulon Mourillon

En outre, Nelson et son frère ne veulent pas s’arrêter là : « A vrai dire on réfléchi à organiser des opérations pour le jeudi aussi. Peut-être sur la bière. On verra bien ». Le weekend, les deux frères souhaitent donner la possibilité aux gens de sortir sans que ça leur coûte trop cher. Très régulièrement, ils proposent des cocktails à 6€ la pinte.

Je veux avoir plus d’infos sur ce bar à cocktails

 

* L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Enregistrer

Simple Share Buttons
X