« Elle est belle cette bouteille. »
C’est une phrase que vous risquez d’entendre souvent si vous achetez du Bandol rouge 2010 du Domaine de Souviou dans les semaines qui viennent.

 

Leclerc en Provence

 

Leurs étiquettes sont le fruit d’une collaboration tout à fait originale.

 

« Le hasard fait bien les choses. » pourraient dire  Roger Jaar, le propriétaire du domaine et Vincent Bernier, agent du peintre québécois Raynald Leclerc.

 

C’est assis autour de la même table au Québec en Juin 2013 que les deux hommes se découvrent de nombreux points communs : l’amour du bon vin, du Québec, de la France et l’amour de la peinture…

 

Un mois après cette rencontre fortuite, Vincent Bernier se rend au Beausset, pour rendre visite à Roger Jaar dans son domaine vinicole et oléicole. Il tombe sous le charme du paysage. De vieilles restanques ornées d’oliviers, des vignes à perte de vue, des bâtisses traditionnelles… Le paysage provençal par excellence.

 

C’est alors que lui vient l’idée d’une collaboration entre » son » peintre, Raynal Leclerc et le domaine de Souviou. L’idée est proposée et appréciée, le projet est lancé.

 

Leclerc en Provence

 

Tout se fait très vite, le peintre arrive en septembre. Il s’imprègne des paysages, les photographie, fait quelques esquisses… Raynald Leclerc est un peintre paysagiste québécois, très reconnu dans son pays. Sa technique, peinture sur toile à l’huile, marquée de quelques coups de couteaux…
Et il est lui aussi, « tombé en amour » pour notre région. Il faut dire qu’il ne connaissait de notre pays jusque là, que la capitale, Paris, qui même si elle charme chaque année des millions de personnes, ne possède pas les mêmes atouts que la Provence.

 

Leclerc en Provence

 

De retour dans son atelier québécois, Leclerc se lance dans la production de quatre tableaux dédiés au domaine.

 

Son prochain voyage en Provence ne sera pas solitaire. Il est accompagné d’un ami à lui, l’écrivain Robert Filion, qui à la manière d’Eluard et Man Ray dans Les Mains Libres, illustrera ses tableaux de quelques vers, dans le but de créer un recueil inédit, désormais disponible : Leclerc en Provence.

 

Cette fois, c’est non pas quatre mais quarante tableaux que l’artiste va dédier à la Provence, dont 12 au domaine Beaussétan. Toujours illustrés par la plume de Filion.
Une exposition de vingt tableaux a eu lieu au Québec en juin dernier, ils se sont tous vendus en moins d’une heure !

 

Leclerc en Provence

 

Les vingt restants sont en exposition au domaine de Souviou au Beausset jusqu’au 31 août.

 

L’occasion de voir de belles toiles dans un cadre idyllique en buvant du bon vin en ce début d’été, que demander de plus ?
De la bonne musique ? On s’occupe de votre agenda « concerts » et on vous offrira même vos invitations.

X