La musique : une passion, un échappatoire, depuis longtemps pour le Varois Yvan S.  En effet, ce passionné de musique lance sa carrière artistique dans quelques jours, avec la sortie de son album Pluri’Elles, qu’il travaille depuis 2 ans. Ayant déjà repris la chanson de Gérard Blanc “Pour la faire rêver”, la sortie d’un album lui permettrait de s’installer davantage dans le monde de la musique. Actuellement, Yvan S, Yves de son prénom, est déjà animateur radio sur l’aire toulonnaise, sur la radio Chérie FM, et également DJ un peu partout dans le Var.

 

LeVarois lui a rendu visite. Il nous a expliqué les secrets de son inspiration, de sa passion, de ses chansons. Yvan S nous a même laissé l’exclusivité de dévoiler la pochette de son album encore jamais montrée ; à vous de la découvrir ! L’interview ci-dessous…

 

Droits : Yvan S

Droits : Yvan S

 

D’où vient le projet de se lancer dans la musique ?

La musique est une passion depuis longtemps. Adolescent, je passais mon temps à écouter de la musique et à la décortiquer, je rêvais d’écrire un opéra, je passais tout mon temps libre entre cette passion pour la composition et la radio locale ou je m’amusais, jusqu’à 1 heure du matin, à deviner les titres des chansons avec mes amis animateurs.

 

Mais alors, depuis combien de temps chantez-vous ?

J’ai chanté pour la toute 1ère fois à 5 ans. J’étais pour des raisons personnelles, loin de mes parents et pour combler ce manques, pallier ma tristesse, je chantais. La perte de mon père à 11 ans m’a plongé la plus grande partie de mon temps à pianoter, délaissant mes études. L’entrée dans la vie active précoce m’a ralenti considérablement, mais depuis 5 ans, je rattrape le temps perdu et m’y abandonne à la moindre minute. 

 

Et votre première scène, quand a-t-elle eu lieu ?

C’était en juin 2014 grâce à Ghyslaine Lesept et sa Compagnie Labarjaque où j’ai fait la première partie du spectacle. Le prochain concert privé aura lieu le 5 septembre à la Crau avec le forum des associations.

 

La scène, est-elle aujourd’hui votre priorité ?

Oui, vous avez des dates à me proposer (rires) ? La scène est l’endroit idéal pour sentir ce que les chansons apportent au public, améliorer ses compositions, poursuivre l’aventure. Il y a tellement de choses à dire sur le monde qui nous entoure.

 

Pourquoi “Yvan S” ?

Je cherchais un prénom composé mais qui restait proche de Yves, ce qui a donné Yvan. J’ai ensuite cherché une lettre. Le S apporte la touche féminine que je cherchais. Ce qui  correspond bien à ma personnalité et je souhaitais y rester proche.

 

Droits : Yvan S

Droits : Yvan S

 

Quand sortira votre premier album, Pluri’elles ?

L’album est prêt. Il ne reste plus qu’à demander les droits et finir le pressage. Il sera disponible d’ici le 14 août.

 

Et on pourra le trouver où ?

On attend beaucoup des radios. L’auto production demande un énorme investissement personnel. Comme de nombreux artistes, je cherche à faire connaître ma musique et remercie l’équipe du Varois pour l’accueil que vous m’accordez. La disponibilité de l’album tournera essentiellement sur la page Facebook ainsi que certains commerçants de Toulon, Pierrefeu… 

 

Mais pourquoi ne pas faire une émission comme The Voice pour la promo de l’album ?

Je ne me sens pas prêt à faire ce type d’émission mais après si on me sollicite, pourquoi pas !

 

Comment vient votre inspiration ?

Comme Goldman ! C’est à dire que je traite les sujets que j’aime. Je prends des idées à droite à gauche, des mots, des phrases, des expressions. Avec cela se constitue un morceau et un jour, au hasard, la chanson se construit. C’est comme une chambre pas rangée avec des idées partout. Et un jour, tout trouve sa place, au hasard, la magie d’un moment.

 

Pourquoi Pluri’elles ?

C’est un hommage à toutes les femmes qui m’ont construit tout au long de ma vie.

 

Présentez-moi les différents thèmes du CD, l’univers de votre album ?

L’ambiance choisie est west cost américain (Californie) qui rappelle Toto, Christopher cross dans les années 80. Chacune des chansons traitent d’une partie de ma vie, séparations amoureuses avec “Si le temps”, une autre sur la motivation grâce à “Que tu saches”. Il y a aussi une chanson qui nous rappelle que la vie peut s’arrêter à tout moment avec la titre “La vie me rappelle”. “Passé simple” est une chanson qui nous embarque pour un voyage à travers le temps. J’ai partagé ce titre avec nos contributeurs (via ulule) où l’on a demandé ce qu’ils feraient s’ils avaient la possibilité de voyager dans le temps.  Mon album parle aussi de l’absence de mon père “Si tu étais ici”. Il y a aussi une déclaration à un chanteur “La lettre”, puis un hommage à ma compagne au cœur de mes heures de travail.

 

Mais pourquoi choisir un rythme ouest américain ?

C’est chaleureux, ça rappelle les vacances. Ça me permet de m’évader !  Pluri’elles” est une invitation au voyage

 

Droits : Yvan S

Droits : Yvan S

 

Quels sont les chansons phares de votre album ?

Il y a 10 chansons dans l’album mais “À toute fin utile” reste importante… 3 titres seront dévoilés rapidement, à vous de les découvrir…

 

Et vos chansons préférées, lesquelles sont- elles ?

C’est une question trop difficile, n’ayant pas le recul nécessaire. En les retravaillant, celles que nous aimions peu au départ peuvent devenir vos préférées et inversement. « Shalom Baby » est une chanson que tout le monde aime. « À toutes fins utiles » et « Que tu saches » sont mes préférées.

 

Expliquez moi votre rencontre avec Brigitte Skiavi, la dernière épouse de Gérard Blanc et votre reprise de “Pour la faire rêver” ?

C’est parti d’une fausse rumeur, des amis m’avait laissé entendre qu’un album en hommage à Gérard Blanc se préparait, du même style que Génération Goldman. J’ai travaillé à fond 4 reprises et je suis parti rencontrer Brigitte Skiavi à Paris. Au cours de notre rencontre, elle m’a fait découvrir une chanson inédite de Gérard. Ce fût le coup de cœur. C’est une chanson totalement inconnue que nous avons arrangée.

 

Droits : Yvan S

Droits : Yvan S

 

Avez-vous d’autres projets ?

Je me concentre sur la promo de l’album, pour le moment. Pourquoi pas un clip, histoire de poursuivre l’aventure !

 

Avez vous quelques chose à rajouter ?

Je voudrais remercier Raoul Castaing pour ses conseils artistiques ainsi que Frantz Fagot, arrangeur sur l’ensemble de l’album. Ils m’ont permis d’avancer dans une complicité totale en studio. Des personnes qui ne me connaissaient pas et qui m’ont fait confiance. Je veux aussi remercier Sybille, ma compagne, car elle reste le moteur de mon projet, me poussant étape par étape. Elle a toujours été là, m’accordant sa patience, voir même se prendre au jeu d’écrire avec moi la chanson « Si le temps ».

 

Comme promis, LeVarois a le privilège de pouvoir dévoiler la pochette de ce futur disque… Une photo originale avec un album qui tiendra sans doute toutes ses promesses

 

Pochette album

Droits : Yvan S

 

 

Si vous souhaitez à présent suivre Yvan S alors rendez-vous sur sa page Facebook !

 

Simple Share Buttons
X