En 2009, un jeune homme nommé Victor débarque à Toulon pour ses études.

 

Victor vient du département du Lot, un endroit moins urbanisé que le Var. « Souvent, je me pose la question en regardant les paysages de Toulon et ses alentours de savoir à quoi cela pouvait ressembler avant les constructions et l’arrivée de l’homme. Toulon est une ville qui bouge de par ses écoles, ses startups, ses entrepreneurs, il y a une véritable énergie positive qui s’en dégage et je trouve l’urbanisme parfois excessif par ici, le port et pas mal de bâtiments pourraient être rénovés » nous explique-t-il.

 

Toul-ON // Toul-OFF

 

Après ses études, il a fondé une agence de communication, qui travaille principalement dans la réalité virtuelle, INKA. C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’il a réalisé et utilisé ce montage, car il souhaitait faire un parallèle entre réalité et réalité virtuelle. « Et puis le montage permet aussi à tout le monde, y compris les gens qui ne connaissent pas Toulon, de comprendre l’image de droite. Sans l’image de gauche, elle n’aurait aucun sens pour eux » ajoute-t-il.

 

Il s’équipe donc de son appareil photo et monte à Notre Dame de Mai, sur la commune de Six-Fours. Cliché fait, il rentre chez lui et s’amuse sur son ordinateur à effacer maison par maison, immeuble par immeuble.

 

toul-ontoul-off

 

 

Le résultat est plutôt surprenant et déroutant : Un Mont Coudon et une mer vierges de toute construction, comme nous ne les avions jamais vus ni même imaginés. Un résultat qui lui a aussi inspiré un jeu de mot : ToulON / ToulOFF, comme si la ville pouvait être éteinte.

 

Et après ?

Victor a d’autres idées et ne compte pas s’arrêter là. Il nous explique en effet qu’il suffirait d’un peu de travail, grâce à la réalité virtuelle et à des photos d’archives de Toulon, en les projetant dans un casque de réalité virtuelle, pour pouvoir voir à quoi ressemblait la ville dans le temps.

 

Pourquoi ne pas montrer virtuellement ce que pourrait être Toulon si on décidait d’aménager le port ? C’est aussi l’une des idées du jeune homme : « Si ça peut faire réfléchir les gens, nous amener à nous questionner: où se dirige-t-on avec cette ville bloquée entre la montagne et la mer ? Il y a peut-être des choses à faire ou à investir pour réinsérer un peu de nature dans la ville, comme le Mourillon qu’on ramènerait en centre-ville » s’interrogeait Victor, qui nous confiait que si notre région était belle, on ne pouvait pas en dire autant du port.

 

En un mot, « l’urbanisme pourrait être un peu plus adapté au paysage ». Alors pourquoi ne pas montrer une image choc, celle du Toulon en tant que belle place, lieu de vie agréable de par son soleil et ses paysages, pour l’instant caché derrière ses barres d’immeubles qui détonnent. Cela pourrait peut-être permettre d’améliorer la ville pour qu’elle soit encore plus agréable. C’est en tout cas l’avis de l’entrepreneur.

Enregistrer

X