Les 5, 6 et 7 juin marqueront en quelque sorte l’ouverture de la saison des festivals dans le Var avec, pour sa 7ème édition, le festival Couleurs Urbaines, à La Seyne-sur-Mer

 

Couleurs Urbaines 2015

 

Un festival qui perdure dans le temps

En conférence de presse, Beligh Guezah, directeur de l’association Culture Plus, organisatrice du festival, arrive comme à son habitude, tout sourire. Son festival a survécu à la tempête qui a balayé les plus gros festivals du département et il le sait. Même si ça n’a pas été simple, Couleurs Urbaines aura bien lieu en 2015.

 

Beligh ne manque justement pas de mentionner quelques uns des festivals varois disparus cette année : « il y a quelques mois, on se demandait encore comment on allait pouvoir continuer ce festival. On le sait, les subventions baissent chaque année et les partenariats privés sont devenus essentiel à la survie des festivals, en particulier du notre. La ville de La Seyne-sur-Mer participe bien sûr également à l’organisation du festival, en particulier en proposant une aide technique et logistique qu’on peut estimer à hauteur de 25 000 €. Il y a une volonté de la part de la ville d’accompagner ce festival dans sa forme, sa qualité… »

 

Avant d’ajouter « La véritable force de Couleurs Urbaines, c’est d’être un festival sain financièrement, tout comme l’association Culture Plus. Nous sommes même confiants pour les prochaines années ».

 

Cibiwai - Festival Couleurs Urbaines

L’équipe organisatrice a de quoi être fière de son festival – Droits : Cibiwaï / Yann Etesse

 

Benoit GELI, président et fondateur de Panda Events, qui a largement contribué à l’organisation du festival prend la parole : « Il y a un fort taux de sympathie pour ce festival et c’est important, ça fédère ». C’est effectivement sûrement l’une des clés du succès, mais ça n’est pas tout.

 

Sur ce festival, les bénévoles sont également une main d’œuvre non négligeable et constituent une grande partie des ressources humaines de Culture Plus. De plus, les prix restent très abordables et on est bien loin des soirées à 45-55 €. « En moyenne 25 € par soirée, on tient à rester accessible au public tout en restant à l’équilibre » nous affirme Beligh, avant d’ajouter « Black M est à 29 €, mais c’est l’une de ses dates les moins chères de France ».

 

Trois dates fortes, trois styles bien différents

La soirée du vendredi 5 juin rimera avec reggae. Tout d’abord de par sa tête d’affiche, Steel Pulse, qui a notamment fait les premières parties de Bob Marley. « On voulait les programmer depuis des années, et cette année, c’est la bonne » déclare fièrement Beligh. Le groupe n’a prévu de faire étape que sur 3 dates en France : Paris, Nancy et… La Seyne-sur-Mer.

 

Ils seront notamment aux côtés de Sinsemilia, dont la date est également exclusive dans le sud-est de la France, et qui viendra présenter son nouvel album. Big Red, membre co-fondateur du groupe Raggasonic, sera également là pour faire bouger le public :« il n’a pas de barrières, il fait aussi bien du reggae que de l’électro ». Autre artiste à noter également, Pupa Orsay, un toulonnais.

 

Vendredi 5 juin Couleurs Urbaines

Steel Pulse, Sinsemilia et Big Red le 5 juin

 

Le samedi 6 juin résonnera probablement jusqu’à Toulon, avec une soirée « bass music », c’est à dire électro. C’est d’ailleurs Panda Events, créateur des célèbres Plages Électroniques de Cannes, qui s’est chargé -entre autres- de cette soirée. « La musique électro a plusieurs aspects. Elle a aussi pour vocation de toucher un public plus urbain, plus large. » nous assure Benoit GELI, chez Panda Events. Il faut dire que Panda Events en connait un rayon dans le domaine de la musique électronique et pourra ainsi faire profiter de son expertise au festival.

 

« Les artistes ne sont pas forcément connus du grand public mais ils ont une grande communauté, ces personnes les suivent beaucoup dans leurs actualités. On espère amener quelque chose de nouveau au festival cette année, c’est une sorte de test pour voir la réaction du public » confie prudemment Benoit.

 

C’est ainsi que le festival s’apprête à accueillir en tête d’affiche Netsky. Foreign Beggars, UZ ou encore Grems feront également danser l’Esplanade Marine.

 

Samedi 6 juin 2015 Couleurs Urbaines

Netsky, Foreign Beggars, UZ et Grems le 6 juin

 

Le dimanche 7 juin se terminera en apothéose avec la venue du rappeur Black M, accompagné des invités du Wati B. On nous promet également la venue de groupes locaux, notamment de La Seyne-sur-Mer, pour cette soirée de clôture.

 

Dimanche 7 juin 2015 Couleur Urbaines

Black M et les invités du Wati B le 7 juin

 

Un festival OFF haut en couleurs

La musique, c’est bien. Mais pourquoi un festival devrait-il s’arrêter à ce domaine ? L’édition 2015 ne fait pas exception aux règles de Couleurs Urbaines qui mélange les cultures, les arts.

 

Pour les intimes et les curieux, le festival ouvrira réellement ses portes le mercredi 3 juin, à 20h30, à Toulon. Le cinéma d’art et essai « Le Royal » diffusera en avant-première (sortie nationale le 15 juin 2015) Esto Es Lo Que Hay (ne nous demandez pas de vous le dire à l’oral, merci), à un tarif unique de 5,50 € : Portrait intense et au long cours de Los Aldeanos, l’un des groupes de hip hop les plus populaires et contestataires de Cuba. La chronique intime d’une société en pleine transition.

 

Autre temps fort, les 5 et 6 juin, une dizaine d’artistes viendront décorer et aménager l’Esplanade Marine de La Seyne-sur-Mer sous forme d’installations, d’expositions et d’animations visuelles et numériques, avec notamment la réalisation de peintures au sol dans un effet 3D, réalisées par une artiste toulonnaise, une vraie réussite.

 

Enfin, les artistes auront l’occasion d’exposer leurs travaux lors d’une exposition collective au PLAC (Petit Lieu de l’Art Contemporain, dans l’ancien collège Wallon de La Seyne-sur-Mer), du 4 au 7 juin, de 13h00 à 18h00. L’entrée est gratuite.

 

 

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=8xNmt88iX0I[/youtube]

Souvenir de l’édition 2013

 

Plus d’infos

– Dates : Les 5, 6 et 7 juin

– Programmation du 5 juin : Big Red // Sinsemilia // Steel Pulse

– Programmation du 6 juin : Netsky // Foreign Beggars // UZ // Grems

– Programmation du 7 juin : Black M & les invités du Wati B

– Prix : 5 juin à 25 € // 6 juin à 20 € // 7 juin à 29 € // Pass 5 et 6 juin : 40 € // Gratuit – de 10 ans

– Lieu : Esplanade Marine, La Seyne-sur-Mer

– Site : festival-couleursurbaines.com

– Page Facebook : Festival Couleurs Urbaines

– Téléphone : 06 09 28 79 18