Le Chicag’Hostel est sans nul doute une de ces adresses qui cherche à faire bouger Toulon. Auberge de voyageurs, elle accueille des « backpackers » du monde entier à moindre coût. Mais le Chicag’Hostel, c’est aussi une ambiance particulière qui se veut conviviale, faite de rencontres et d’échanges culturels. Chez Le Varois, nous avons voulu vous retranscrire nos impressions du lieu en vous faisant revivre notre journée et soirée dans ce merveilleux endroit.

 

La journée

Nous arrivons vers 11h 30. Il pleut, et nous sommes bien contents de pouvoir nous mettre à l’abri (et au chaud !). À l’intérieur, l’ambiance est calme et détendue. Assis à une table, un homme travaille sur son ordinateur. Accoudées au comptoir, deux jeunes femmes discutent en anglais et dans la cuisine, un voyageur prend un petit déjeuner tardif.

 

Chica'Hostel Toulon

 

Nous discutons un peu avec lui pour connaître son parcours.

– « Je suis au chômage pendant un mois, alors je me suis dit pourquoi pas un petit roadtrip à travers la France ? ».

Il vient de passer la nuit au Chicag’Hostel et s’apprête à partir pour Marseille.

– « Vous savez si le stop ça marche dans cette région ? ».

 

C’est aussi ça, la magie des auberges de voyageurs. Le contact avec les gens y est facile, les discussions s’installent presque sans effort. Björn, l’un des deux gérants, nous avoue même que de nombreuses amitiés se sont liées ici-même, et que les lieux ont également vu se former plusieurs couples. Rien d’étonnant quand l’ambiance est si avenante que la communication y est quasi-immédiate, amenant les gens à mieux se connaître, même s’ils sont juste de passage !

 

Chica'Hostel Toulon

 

Bjoern, quant à lui, revenait tout juste d’Allemagne. En deux jours, il a fait l’aller-retour en Kangoo pour ramener tout un stock de bières à l’effigie de l’établissement. Une bière qui, soit dit en passant, n’est vraiment pas vendue chère : 3€ . Et autant être honnêtes jusqu’au bout, elle n’a pas du tout le goût d’une de ces bières de mauvaise qualité (gardez cependant à l’esprit que l’alcool est à consommer avec modération). Mais pour Bjoern, cela n’a rien d’extraordinaire :

– « C’est vrai que les bières et les cocktails sont chers en France. Nous, nous voulons reproduire ce qui nous plaît le plus dans les bonnes adresses de tous les pays que nous avons visités. Une bière à prix abordable, ça en fait partie ! Sinon, où est la convivialité ? ».

 

Chica'Hostel Toulon

 

Nous avons ensuite visité les chambres. Il s’agit en réalité de dortoirs (comme souvent dans les auberges de voyageurs), très modernes et dans l’air du temps. On y trouve beaucoup de matériaux bois, le recyclage des palettes (et le recyclage, de manière générale) étant l’activité privilégiée du gérant en terme de décoration.

 

Côté prix, il vous faudra débourser 19€/nuit/pers. en hiver, et 25€/nuit/pers. en été. Autant vous dire que vous ne trouverez pas de meilleur rapport qualité/prix sur l’aire toulonnaise, tout en étant situés à quelques mètres du port.

 

Chica'Hostel Toulon

 

Parce qu’ici, la qualité ne se mesure pas seulement en terme de confort de chambre. Le Chicag’Hostel, c’est aussi la possibilité de  rencontrer des personnes venant de tous horizons (57 nationalités ont jusqu’à présent foulé le plancher de l’auberge).

 

Ce sont aussi des évènements conviviaux et culturels organisés régulièrement, comme des ateliers conversation en anglais et en espagnol, des brunchs vintage, des puces, des expositions, ou des soirées Jam Session. Le Chicag’Hostel accueille également avec plaisir les événements culturels des associations qui partagent les mêmes idéaux, comme l’Éclectique, par exemple.

 

Le soir

Il se trouve que nous étions un mardi, et que le mardi soir dès 19h-20h, c’est le rendez-vous Jam Session hebdomadaire. Nous n’avons donc pas manqué d’y faire un tour (et d’y rester parce que, une fois happés par l’ambiance, impossible d’avoir envie de s’en défaire !).

Comment vous la décrire comme il se doit… Une Jam Session, c’est un peu ça :

 

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=_IXSKwujXdw[/youtube]

 

C’est quelqu’un qui commence à jouer, puis au fur et à mesure, d’autres personnes, portées par la musique, viennent ajouter leur instrument, puis d’autres encore, donner de la voix. Ce sont des improvisations ou des chansons existantes, parfois calmes, parfois survoltées, mais toujours parfaitement synchronisées entre ces mélomanes qui ne se connaissent pas forcément.

Tout le monde est libre de participer ou de se contenter d’apprécier, de danser, de chanter en chœur… Quoi qu’il en soit, se rendre à une Jam Session du Chicag’Hostel, c’est un peu comme faire une grosse fête avec des amis, au détail près qu’on ne les connaît pas forcément tous.

 

Chica'Hostel Toulon

 

Une fête qui prend fin invariablement à 22h, pour, comme nous l’explique la jolie Clara, co-gérante, respecter au maximum le voisinage en les préservant au mieux du tapage nocturne. Un compromis nécessaire, pour permettre au Chicag’Hostel de continuer de réveiller Toulon, sans empêcher ses habitants de dormir.

La Jam Session, c’est aussi une part d’imprévu : elle y est tous les mardis, mais on ne sait jamais qui viendra, combien de personnes seront présentes, etc. Ce qu’on en dit, nous, c’est que pour être sûrs qu’il y ait du monde, n’hésitez pas à y aller, et à apporter votre instrument de musique fétiche (un piano est déjà sur place) !

 

Chica'Hostel Toulon

 

Avant de partir…

Le Chicag’Hostel, dans son envie constante d’apporter des petits plus à l’auberge pour en faire une adresse incontournable, a ouvert un projet de crowdfunding pour lui permettre d’ouvrir « Le petit resto du Chicag’Hostel ». Un projet très bien détaillé sur sa page KissKissBankBank, qui a déjà récolté 84% de la somme nécessaire. Il ne reste que 4 jours pour permettre à l’auberge de voir son projet prendre forme, alors si le concept vous plaît, n’hésitez pas à leur donner un petit coup de pouce.

 

Plus d’infos

Adresse : 3, Rue des Bonnetières, Toulon

Téléphone : 04 89 66 52 66

Site Internet : www.chicaghosteltoulon.com

Facebook : facebook.com/chicaghosteltoulon

 

 

Photos : Quentin Evrard

Notez cet article